fbpx
 

Eye-coaching pour les cliniques partenaires

Eye-coaching

Eye-coaching pour les cliniques partenaires

Lumière pour le Monde met un point d’honneur à garantir la qualité des soins oculaires dispensés par les cliniques partenaires et toucher le plus grand nombre possible de patients. Pour y parvenir, une formation continue du personnel local est nécessaire. Grâce au projet d’ ‘eye-coaching’, nous mettons en contact des experts belges en soins oculaires avec les ophtalmologues et le personnel paramédical des cliniques partenaires en RDC et au Rwanda par le biais du ‘Peer Coaching’ (coaching entre pairs). Découvrez plus bas le témoignage du Dr Jonckheere et du Dr Tuyisabe.

Avant la période du coronavirus, des experts (para)médicaux belges se rendaient dans les cliniques partenaires, principalement en RDC, pour fournir un coaching individuel au personnel. Cependant, durant la crise COVID et ses restrictions quant aux voyages, nous avons dû mettre temporairement ces plans de côtés et réfléchir à une solution alternative. C’est ainsi qu’est née l’idée du projet de coaching en ligne.

Chaque clinique partenaire reçoit une équipe de coachs qui peut régulièrement fournir des conseils au personnel (para)médical local dans différents domaines d’expertise. Les échanges se font en ligne via des messageries et plateformes digitales. Le coach peut également être amené à se rendre sur place pour se familiariser avec le contexte, l’infrastructure et les défis de la clinique. Le spécialiste belge peut fournir des formations complémentaires, observer les opérations et apporter des ajustements si nécessaire…

La première phase du projet a été lancée avec la clinique Sainte-Yvonne de Lubumbashi en RDC et celle de Kabgayi au Rwanda. Chaque mois, une session d’échange en ligne entre le coach et les ophtalmologues locaux ainsi que le personnel paramédical permet d’apporter un soutien personnalisé sur des thématiques précises. Le tout se fait dans un esprit de dialogues avec comme point de mire le renforcement des capacités. Tous les cinq mois, nous évaluons les résultats de ces sessions de coaching.

Dans le futur, nous souhaitons également étendre ce projet à d’autres cliniques partenaires en RDC, au Rwanda et en Tanzanie. D’autres pistes sont également avancées, comme une coopération renforcée entre les cliniques belges et celles partenaires de Lumière pour le Monde et l’ouverture à d’autres disciplines (ex. optométristes, orthoptistes, spécialistes Basse vision…).

Témoignage du Dr Paul Jonckheere, ophtalmologue de Deurne :

Pourquoi soutenez-vous Lumière pour le Monde ?

Depuis longtemps, j’étais profondément impressionné par ce que le Dr Staf Nietvelt (ndlr. ophtalmologue et membre du conseil d’administration de Lumière pour le Monde), le Dr Stefan Desmedt (ndlr. ophtalmologue ayant travaillé à la clinique de Kabgayi entre 2002 et 2008) et le Dr Piet Noë (ndlr. ophtalmologue ayant également travaillé dans cette clinique entre 2008 et 2017) ont accompli au Rwanda et en RDC.

Qu’est-ce qui vous a motivé à participer au projet d’eye-coaching ?

À la demande de Lumière pour le Monde, je suis allé à Kabgayi pour donner au personnel médical une formation en chirurgie oculoplastique, une sous-discipline de l’ophtalmologie dans laquelle peu d’ophtalmologistes au Rwanda possèdent une grande expérience. La qualité des soins ophtalmologiques à la clinique de Kabgayi, la motivation et l’engagement des infirmier.ère.s et des ophtalmologues m’ont décidé à continuer de participer au projet.

À quelle fréquence entretenez-vous des contacts avec ces cliniques ? Quels types de conseils/formations fournissez-vous ?

Lors de réunions mensuelles en ligne du groupe de travail, nous discutons avec les responsables de Lumière pour le Monde et les médecins de Kabgayi des missions d’experts à envisager. Nous partons à la recherche de spécialistes qui peuvent améliorer les connaissances des ophtalmologues à Kabgayi dans les différentes sous-disciplines (ophtalmologie pédiatrique, pathologie de la cornée, chirurgie vitréo-rétinienne, …).

En dehors de cela, nous avons régulièrement des contacts informels avec l’équipe de Lumière pour le Monde. De plus, je discute régulièrement en direct via Zoom ou WhatsApp avec les ophtalmologues de Kabgayi des dossiers médicaux et des traitements.

Quels sont les avantages et les inconvénients du coaching en ligne ?

L’avantage est la communication facile sans déplacement long et coûteux. L’inconvénient, bien sûr, est le manque de contact personnel et informel.

Avez-vous une anecdote à nous partager ?

Dans ce projet, l’aide et les conseils ne vont pas toujours de l’Europe vers l’Afrique. L’année dernière, un médecin belge m’avait consulté après un séjour en Afrique pour une inflammation des paupières. Elle me paraissait due à une infection tropicale. J’ai demandé l’avis du Dr Théophile Tuyisabe, ophtalmologue à la clinique de Kabgayi. Grâce à ses conseils, nous avons pu prendre soin de notre patient belge. Les sessions en ligne du groupe de travail créent un lien entre nous. Lors de l’une des dernières réunions en ligne, nous avons même entendu la pluie tropicale battre sur les toits de la clinique de Kabgayi.

 

Témoignage du Dr Théophile Tuyisabe de la clinique de Kabgayi :

Pourquoi avez-vous lancé le projet d’Eye-Coaching en ligne dans votre clinique ? 

La clinique ophtalmologique de Kabgayi constitue un centre de référence en matière de soins oculaires au Rwanda. C’est pourquoi différents types de problèmes oculaires y sont référés pour des traitements. Cependant, l’équipe médicale se compose de jeunes ophtalmologues qui manquent d’expérience dans les différentes sous-spécialités. Nous avons donc opté pour ce projet de coaching afin que les experts nous aident à améliorer notre expertise technique dans les activités cliniques et les compétences de gestion. Cela nous aidera à atteindre notre objectif principal.

Comment ce projet s’est-il déroulé jusqu’à présent ? 

Des réunions virtuelles sont régulièrement organisées entre l’équipe médicale de Kabgayi et les autres ophtalmologues experts. La discussion se base sur :

  • Les réalisations de Kabgayi au cours de la période précédente
  • Les défis
  • Les sous-spécialités nécessaires
  • La voie à suivre, en particulier la recherche de volontaires qui peuvent venir former l’équipe Kabgayi.

 

Avez-vous déjà pu observer des résultats positifs ?

De nombreuses choses ont été réalisées :

  • Deux expertes en strabisme, le Dr Sabine Prinsen et Mme Daisy Godts, ont déjà visité la clinique de Kabgayi pendant une semaine pour dispenser au personnel des formations dans la chirurgie du strabisme et la prise en charge clinique des patients (ndlr. Mme Godts a également formé les infirmiers spécialisés en basse vision et thérapie visuelle).
  • Nous avons reçu des conseils sur la prise en charge et les traitements adéquats des patients dans des cas spécifiques.

 

Quelles sont vos espoirs pour le futur de ce projet ?

L’équipe de coaching continuera à convaincre les bénévoles de rendre visite à l’équipe médicale de la clinique de Kabgayi pour la former. Elle contribuera également à trouver une orientation optimale pour la vision et les missions de Kabgayi.

 

Envie de nous soutenir dans nos projets de soins oculaires ? Faites un don !