Une nouvelle clinique à Mbuji-Mayi

patienten begeleiden elkaar na hun operatie

Une nouvelle clinique à Mbuji-Mayi

Depuis 2009, Lumière pour le Monde soutient la clinique ophtalmologique St-Raphaël localisée dans la ville de Mbuji-Mayi au centre du Congo. Il y a deux ans, afin de garantir des soins oculaires de qualité et pour répondre à l’afflux de patients, la décision de construire une nouvelle clinique sur un nouveau terrain a été prise. Deux bâtiments ont ainsi été inaugurés en mars 2017.

770.000 congolais aveugles, 25.000 enfants

Selon les estimations, il y a près de 770.000 aveugles dont 25.000 enfants en RDC. Environ la moitié souffre d’une cécité liée à la cataracte et pourrait donc retrouver la vue grâce à une intervention chirurgicale relativement simple.

La clinique St-Raphaël se situe dans la ville de Mbuji-Mayi, qui compte près de deux millions d’habitants et est le chef-lieu de la province du Kasaï Oriental. Dans cette région très pauvre, cette clinique est la seule capable de soigner les personnes touchées par des maladies oculaires.

20.000 consultations et 1.000 opérations par an

maquette nieuw ziekenhuiscomplex Mbuji Mayi

Maquette de la nouvelle clinique de Mbuji-Mayi.

Soutenue par Lumière pour le Monde depuis 2009, la clinique St-Raphaël a occupé pendant de longues années deux grandes maisons en guise de locaux. Des conditions pas vraiment idéales. Cela n’empêchait pas l’équipe dirigée par le Dr Richard Hardi d’effectuer un travail considérable et d’accueillir des milliers de patients chaque année. En moyenne, la clinique effectue 20.000 consultations et 1.000 opérations par an.

En 2016, la décision a été prise de construire une nouvelle clinique sur un nouveau terrain avec une localisation plus centrale dans la ville de Mbuji-Mayi. Cette décision était nécessaire afin de poursuivre la lutte contre la cécité dans cette province de près de six millions d’habitants. Garantir des soins oculaires de qualité au plus grand nombre est une des priorités de Lumière pour le Monde.

Fin mars 2017, la clinique a inauguré ses deux premiers bâtiments flambants neufs. D’une superficie de 200 m², ces bâtiments regroupent le service administratif et provisoirement les salles de consultation et d’opération. Un bloc sanitaire a également été érigé ainsi qu’un emplacement pour le générateur, indispensable au bon fonctionnement de la clinique car l’électricité est défaillante la moitié du temps.

Poursuivre la construction en 2018

Bien évidemment, une telle construction nécessite des fonds importants. Lumière pour le Monde espère poursuivre la construction de la clinique en 2018.

La prochaine étape vise la construction de quatre nouveaux bâtiments : une salle de consultation, une salle d’hospitalisation avec des lits pour les patients opérés, un bloc opératoire et un local pour la buanderie et le garage. Le bâtiment actuel sera destiné au service administratif ainsi qu’à la pharmacie, au magasin d’optique et au service social.

Le ‘Docteur miracle’

Docteur Richard Hardi.

La clinique St-Raphaël est dirigé par un ophtalmologue chirurgien expatrié, le Hongrois Richard Hardi, qui s’est installé en 1995 au Congo. Le Docteur Hardi fait partie des cinq ophtalmologues au Congo en RDC capables d’opérer des enfants. Surnommé dans la région le ‘docteur miracle’, celui qui rend la vue aux aveugles, Richard Hardi effectue plusieurs fois par an des expéditions médicales dans les régions les plus reculés de la province. Avec tout le matériel (consommables, médicaments, lunettes), il se rend auprès des plus démunis afin de mener des consultations et des opérations ophtalmologiques, bien souvent, dans des salles d’opérations de fortune improvisées.