Témoignage de Paul, petit Congolais de 8 ans

achtjarige Paul van Congo heeft cataract / Paul, le petit Congolais de 8 ans, est atteint de cataracte

Témoignage de Paul, petit Congolais de 8 ans

Paul est un jeune garçon congolais âgé de huit ans qui a complètement perdu la vue à cause d’une cataracte. Il vit à Kasula, un quartier très pauvre de la ville de Kolwezi dans le sud de la RDC. Le garçon se cache derrière sa maman, Carole. « Tout a débuté il y a maintenant trois ans. La vue de mon petit Paul s’est détériorée. Au début, il ne m’a rien dit car il pensait que c’était sa faute. Puis j’ai remarqué que quelque chose clochait chez lui. J’ai dû lui demander plusieurs fois avant qu’il me le dise ».

Sa maman explique avoir ensuite consulté un guérisseur traditionnel, en vain. « Il n’a rien fait du tout, sauf prendre mon argent ». Heureusement pour Paul, ce guérisseur n’a pas causé de dégâts dommageables et irréversibles sur ses yeux comme cela arrive trop régulièrement. Un jour, un membre de la famille de Carole lui parle de la clinique ophtalmologique Sainte-Yvonne, premier établissement soutenu par Lumière pour le Monde dans le sud du Congo en 2009. Cette clinique est la seule dans la région à pouvoir soigner les personnes souffrant de maladies oculaires. Malheureusement, elle se trouve à Lubumbashi, soit à plus de 300 km de Kolwezi.

Paul et sa maman devant l'hôpital

Sur place, le docteur Tambwe lui diagnostique une cataracte bilatérale, c’est-à-dire aux deux yeux, et préconise une opération rapidement. Vu son âge, cinq ans à l’époque, plus vite il sera opéré, meilleur sera le résultat final.

L’opération est programmée quelques jours plus tard. « Je me souviens parfaitement. Nous avons vraiment bien été accueillis et le Docteur a fait un excellent travail ». En effet, l’opération est un succès et Paul retrouve la vue. « C’est comme de la magie ! » s’exclame sa maman.

Cependant, l’histoire de Paul ne s’arrête pas là. Il y a quelques mois, sa vue a commencé à s’embrumer à nouveau. « Nous étions très inquiets », dit la maman. En fait, le garçon a souffert d’une cataracte secondaire, maladie très fréquente chez les personnes opérées de la cataracte.

Heureusement, cette maladie se soigne très facilement grâce à un traitement au laser rapide et indolore. Qui plus est, plus besoin de parcourir plus de 300 km car entretemps Lumière pour le Monde a construit en 2017 une nouvelle clinique ophtalmologique dans la ville de Kolwezi.

Carole, la maman, est désormais soulagée. « Mon fils n’est plus aveugle. Paul joue dehors comme tous les autres enfants. Il voit bien et va à l’école. J’ai plein d’espoir en son avenir » dit-elle.

Opérer un enfant de la cataracte coûte 150 euros. Pour un adulte, le prix de l’opération s’élève à 52 euros. Il s’agit d’une intervention relativement simple qui a un impact énorme et immédiat sur la vie d’une personne comme le jeune Paul. Soutenez-nous maintenant.