fbpx
 

L’importance d’une bonne collaboration

Light for the World Tanzania team

L’importance d’une bonne collaboration

Le nouveau programme « Vision inclusive » a été lancé au début de cette année. Dans le cas de la Tanzanie, il implique, outre le renforcement de la qualité des soins oculaires dispensés et de l’enseignement inclusif pour les enfants malvoyants, la collaboration avec plusieurs partenaires. Par ailleurs, ce programme accorde une attention particulière à la stratégie et à l’appui aux autorités tanzaniennes. Notre collègue, Joseph Banzi, responsable de Light for the World Tanzania nous l’explique ici.

Joseph BanziComment se déroule la collaboration entre Lumière pour le Monde et les autorités tanzaniennes dans les domaines des soins oculaires et de l’éduction inclusive ?

Lumière pour le Monde travaille en collaboration avec le Ministère de l’Éducation, des Sciences et de la Technologie (MoEST), le Ministère de la Santé (MoH), le Cabinet du président – administrations régionales et autorités locales (PORALG). Sur le plan tant national que régional, nous collaborons avec les districts. Nous élaborons des plans, les mettons en œuvre sur place et surveillons les activités. Par la suite, nous prenons en charge l’évaluation et accordons, si besoin est, le soutien nécessaire.

Pourquoi Lumière pour le Monde attache-t-elle une telle importance à la collaboration avec les autorités ?

Il est, tout d’abord, essentiel d’atteindre nos objectifs. Nous appuyons les initiatives des autorités, mettons en place le nombre requis de services de soins oculaires et fournissons les produits de soins oculaires en quantités suffisantes. Ce que nous faisons fait partie intégrante du soutien aux efforts des autorités dans le domaine de la santé oculaire et de l’enseignement inclusif. Une étroite collaboration stimule aussi la durabilité du programme.

Quelles sont les étapes suivantes importantes de la collaboration entre Lumière pour le Monde et les autorités ?

Le nouveau programme 2022-2026 ‘Vision inclusive’ est ciblé sur la finalisation d’un protocole d’accord avec le Ministère de la Santé, le Ministère de l’Éducation, des Sciences et de la Technologie et le Cabinet du président. Ensuite, nous mettrons en œuvre le programme aux niveaux régional et des districts.

 

Vous souhaitez plus d’informations sur notre fonctionnement et les résultats obtenus l’année dernière ? Lisez notre rapport annuel 2021.