Plans en Afrique pour 2019

Alvin, le petit congolais atteint de cataracte

Plans en Afrique pour 2019

En RDC, au Rwanda et en Tanzanie nous poursuivrons nos efforts pour rendre les soins oculaires de qualité accessibles à tous, en particulier aux plus pauvres. Nos programmes d’enseignement inclusif continueront aussi à se développer. De plus en plus d’écoles y participent. Nous offrons ainsi un meilleur avenir à un nombre croissant d’enfants malvoyants. Notre ambition – intégrer le plus grand nombre possible d’enfants avec une déficience visuelle dans des classes où ils suivront les cours avec des enfants voyants de leur âge – ne pourra se concrétiser qu’avec votre soutien.

 

RWANDA

Hôpital ophtalmologique de Kabgayi

L’hôpital de Kabgayi continue à être le fer de lance des soins oculaires pour l’ensemble du Rwanda. Cette année encore, son personnel dispensera des soins oculaires de qualité en portant une attention particulière aux patients les plus pauvres.

Nous mettrons à la disposition du service chirurgical de nouveaux équipements médicaux, entre autres, pour les interventions pédiatriques et la chirurgie de la rétine. Le magasin d’optique recevra un plus grand nombre de verres et de montures pour fabriquer différents types de lunettes. Par ailleurs, nous remplacerons aussi une série d’équipements optométriques obsolètes. Des experts donneront une formation supplémentaire aux thérapeutes visuels qui assurent le suivi des enfants aveugles et malvoyants.

En 2019 également, l’hôpital sera particulièrement attentif aux soins oculaires de qualité dispensés aux enfants, par exemple la chimiothérapie spécialisée pour les enfants atteints d’un rétinoblastome. Il s’agit d’une forme de cancer de la rétine qui se développe chez le jeune enfant généralement avant ses 5 ans et qui, non soigné, peut se propager à d’autres organes. L’hôpital ophtalmologique de Kabgayi est le seul à soigner cette maladie au Rwanda.

Pour remédier à la pénurie de personnel médical spécialisé toujours importante au Rwanda, surtout dans les villages, l’hôpital organise régulièrement des cliniques mobiles. L’équipe opère des patients dans des hôpitaux situés dans les différentes provinces que compte le pays.

Nous renforçons aussi la capacité, en termes de soins oculaires, du personnel médical dans le reste du pays. Des formations intensives portant sur les consultations, les erreurs de réfraction et les interventions chirurgicales mineures restent essentielles et sont données aux TSO (infirmiers spécialisées en soins oculaires) et aux infirmiers en formation dans les différents hôpitaux rwandais.

Enfin, la gestion qualitative des données constitue un autre élément de la professionnalisation de l’hôpital ophtalmologique de Kabgayi. L’année dernière, nous avons entamé la digitalisation des finances, de l’administration et surtout des fichiers de patients. Ce nouveau système permettra à l’équipe administrative de travailler d’une manière encore plus efficace.

L’accès à l’enseignement est un droit pour tous les enfants

Dans le district de Kabgayi, l’hôpital ophtalmologique a lancé, en collaboration avec l’Évêché de Kabgayi, un projet pilote en matière d’éducation inclusive pour les enfants avec déficience visuelle. Ce programme permet aux enfants malvoyants de suivre les cours avec des enfants voyants de leur âge.

En 2018, des enseignants spécialisés ont rendu visite à près de 180 écoles dans le district. Ils ont testé la vue de plus de 6.850 élèves. Les enfants avec des problèmes de vue ont été orientés vers l’hôpital de Kabgayi pour examen et suivi médicaux. Ils y ont reçu des lunettes ou d’autres aides visuelles. Les enseignants spécialisés encadrent ces élèves, ce qui leur permet d’aller à l’école et d’obtenir de bons résultats.

Nous étendrons le programme d’éducation inclusive en 2019. Un troisième enseignant spécialisé rejoindra l’équipe. Notre ambition est d’arriver à ce que ces enseignants se rendent dans toutes les écoles du district de Kabgayi pour identifier les enfants avec des problèmes oculaires. Nous organiserons aussi des formations pour les parents d’enfants malvoyants, leurs enseignants et les directeurs des écoles qui participent au projet.

Notre organisation soutient aussi l’école spécialisée pour enfants aveugles de Rwamagana, en collaboration avec Fracarita (les Frères de la Charité). 175 enfants y suivent un enseignement spécialement adapté à leur handicap.

Les enfants de l’école de Rwamagana jouent au goalball, un sport pratiqué par des personnes avec une déficience visuelle.

RDC

Des plans ambitieux pour le sud du Congo

En 2019, le docteur Richard et son équipe mettront en service les locaux de consultation et d’hospitalisation de la nouvelle clinique de Mbuji-Mayi. Les fonds récoltés jusqu’à présent suffisent pour financer les stades suivants de la construction et les finitions de la clinique. Une excellente nouvelle pour les populations les plus vulnérables de la région.

Des hôpitaux partenaires efficaces

Lumière pour le Monde cible son action sur des soins oculaires de haute qualité. C’est la raison pour laquelle nous organisons des formations pour les ophtalmologues locaux de nos hôpitaux partenaires. Des experts étrangers leur enseignent régulièrement des nouvelles techniques chirurgicales.

Nous mettons aussi l’accent sur la digitalisation de toutes les données pour rendre ces hôpitaux plus performants. C’est la raison pour laquelle nous investissons dans de nouveau logiciels, de nouveaux ordinateurs et les formations y afférentes.

Décentralisation

Lumière pour le Monde poursuivra la décentralisation des soins oculaires. Dans les huit zones de santé du sud du Congo, nous rendons les soins oculaires de qualité accessibles à tous, aussi et surtout aux plus pauvres.

Dans les petits centres de santé locaux, nous apprenons au personnel médical à identifier et traiter les maladies oculaires. Huit infirmiers attachés à plusieurs centres ont ainsi suivi une formation de TSO (infirmiers spécialisés en soins oculaires). En outre, nous avons mis des équipements, des médicaments et des lunettes à la disposition de ces unités médicales locales qui pourront maintenant identifier et traiter les patients avec des problèmes aux yeux. Les patients présentant des affections oculaires plus complexes seront orientés vers nos cliniques ophtalmologiques spécialisées.

Dans les provinces du Haut-Katanga et de Lualaba, nous lançons une campagne de sensibilisation et de mobilisation. Nous informons la population sur les maladies oculaires et les services qui dispensent un traitement de qualité, par des émissions à la radio et la télévision locales.

Éducation inclusive

Lumière pour le Monde poursuit son programme d’éducation inclusive en RDC. En collaboration avec ‘Codilu’, le réseau des écoles catholiques de Lubumbashi, le projet sera étendu à un plus grand nombre d’écoles. L’équipe élabore un plan d’intervention individualisé pour chaque enfant qui participe au projet. Elle bénéficiera aussi d’une formation supplémentaire donnée par des spécialistes.

Des enseignants spécialisés suivent les enfants individuellement, à la fois en se rendant à l’école et par des visites à domicile. Lumière pour le Monde fournit également les aides visuelles et pédagogiques nécessaires comme des lunettes, des loupes et des manuels scolaires adaptés.


L’orthoptiste belge Daisy Godts donne une formation à l‘équipe du service ‘thérapie visuelle’ de Lubumbashi.

TANZANIE

Lumière pour le Monde soutient l’hôpital CCBRT à Dar es Salam et l’hôpital KCMC à Moshi depuis des années. Pour 2019, nous prévoyons, pour ces deux hôpitaux, d’acheter des médicaments supplémentaires et d’accorder une attention accrue au traitement d’enfants atteints d’une maladie oculaire. Nous allons ainsi augmenter la capacité de l’hôpital KCMC pour ce qui est du traitement du rétinoblastome. Il s’agit d’une forme de cancer de la rétine qui se développe chez le jeune enfant généralement avant ses 5 ans et qui, non soigné, peut se propager à d’autres organes. Deux thérapeutes recevront également une formation complémentaire en thérapie visuelle.

Renforcer la capacité des hôpitaux régionaux

À l’intérieur du pays, Lumière pour le Monde travaille en collaboration avec deux hôpitaux locaux : le St. Francis Referral Hospital à Ifakara et le St. Joseph’s Mission Hospital à Songea. Nous allons renforcer la capacité du service d’ophtalmologie des deux hôpitaux, dont le personnel local est en mesure de traiter la plupart des affections oculaires. En 2019, nous étudierons les solutions pour rendre le service ophtalmologique de St. Joseph aussi performant que possible. Nous mettons au point un plan d’action assorti du budget nécessaire afin de pouvoir dispenser des soins oculaires de qualité au niveau régional, ce qui nous permettra d’atteindre de nombreux nouveaux patients.

L’hôpital KCMC organisera, également en 2019, des cliniques mobiles dans les hôpitaux St. Francis et St. Joseph dans le but de traiter et d’opérer sur place des enfants avec des problèmes oculaires.

Dépistage dans les écoles

Nous poursuivrons les campagnes de sensibilisation et d’identification dans toutes les écoles primaires d’Ifakara ciblées sur le dépistage d’enfants avec une déficience visuelle. Nous prévoyons aussi des actions dans les écoles du district de Kilombero, en ce sens que le personnel médical de St. Francis examinera la vue des élèves.

Les enseignants spécialisés du programme d’éducation inclusive suivront des formations complémentaires et du matériel éducatif leur sera fourni. Ils orienteront les élèves avec des problèmes oculaires vers les hôpitaux locaux, régionaux ou spécialisés. Les enfants y recevront le traitement adéquat et les aides visuelles appropriées. Les enseignants spécialisés font en sorte que ces enfants aveugles et malvoyants soient intégrés à l’école primaire. Ils encadrent tant l’enfant que le titulaire de classe et les parents à domicile.


Le docteur Mchikirwa de l’hôpital KCMC a sauvé la vue du petit Alvin, un an. Celui-ci souffrait d’une cataracte à l’œil gauche survenue après un accident de jeu.