fbpx
 

« Je peux vous voir, docteur ! »

« Je peux vous voir, docteur ! »

Âgé de 74 ans, Papa Maurice habite un petit village reculé en pleine brousse congolaise et est complètement aveugle. Dans la région, il n’y a aucun accès à des soins oculaires. Le dispensaire local ne dispose que d’une pommade pour les yeux, qui n’est d’aucune utilité pour Maurice, car celui-ci souffre de cataracte. L’hôpital le plus proche se situe à Bena Dibele, à trois jours de marche, mais, même là, les soins oculaires sont inexistants. Heureusement, l’équipe du Dr Hardi a programmé une mission dans cet hôpital.

Surnommé ‘le docteur miracle’, le Dr Richard Hardi est l’un des seuls ophtalmologues basés dans cette région. Lumière pour le Monde soutient sa clinique, située à Mbuji-Mayi, depuis 2009. Plusieurs fois par an, le Dr Hardi effectue des missions avec son équipe à l’intérieur du pays pour soigner ces patients particulièrement démunis n’ayant pas accès à des soins oculaires. Il s’agit de véritables expéditions qui durent une dizaine de jours et pour lesquelles il faut emprunter des routes sinueuses pendant des heures. L’équipe doit aussi emporter avec elle tout le matériel médical et les médicaments nécessaires dans la jeep.

« Je peux vous voir, docteur ! » Une nouvelle vie débute pour Papa Maurice.

Une fois sur place, il faut installer une salle d’opération de fortune et un local de consultation. De son côté, l’équipe de travailleurs communautaires descend la rivière Sankuru dans un canoë motorisé pour atteindre les villages les plus isolés afin d’identifier les personnes aveugles et malvoyantes qui ont besoin de soins.

Lorsque l’équipe arrive dans le village, Papa Maurice les attend. Pour le vieil homme, c’est la seule chance de se faire aider. Il rejoint donc le groupe grandissant de patients, direction l’hôpital où le Dr Richard est déjà en consultation.

Le lendemain matin, le docteur examine les nouveaux patients et, dans le cas de Maurice, il parle d’une ‘belle’ cataracte. C’est sa manière à lui d’indiquer que le cristallin opacifié peut être remplacé sans problème par une lentille artificielle. Même si Papa Maurice est aveugle depuis des années, il retrouvera la vue après une simple opération qui durera à peine 20 minutes.

Le jour suivant l’opération, l’émotion est grande lorsque le Dr Hardi enlève le pansement oculaire de son patient : Maurice s’écrie : « Je peux vous voir, docteur ! » Une nouvelle vie débute pour Papa Maurice. Fini l’obscurité et les journées sans fin assis devant sa hutte. Il peut à nouveau cultiver sa terre. Quel soulagement pour lui et sa femme !

Tant dans la grande ville de Mbuji-Mayi que dans les villages reculés, de très nombreux patients attendent encore une opération de la cataracte. Avec 52 euros, vous offrez non seulement une opération de la cataracte qui rend la vue, mais aussi une nouvelle vie à des personnes comme Papa Maurice.

Faites un don.