« Je voudrais revoir le soleil »

Juvenalis

« Je voudrais revoir le soleil »

Juvenalis et son épouse Espérance

« Je voudrais revoir le soleil et pouvoir à nouveau travailler ma terre. » C’est ce que répond grand-père Juvenalis lorsqu’on lui demande quel est son souhait le plus cher.

Juvenalis a 72 ans et vit avec sa femme Espérance dans le sud du Rwanda. Cette dernière me raconte d’une voix triste comment son mari est progressivement devenu aveugle. « Il a de plus en plus de peine à trouver son chemin lorsqu’il part travailler sa terre. Maintenant, travailler est devenu impossible. »

Juvenalis a beaucoup de peine à supporter sa déficience visuelle. Il est contraint de rester à la maison alors qu’il voudrait tant travailler. Il se sent inutile et aussi très seul.

Heureusement, un voisin lui parle de la clinique ophtalmologique de Kabgayi, partenaire de Lumière pour le Monde. Il prend le bus avec son fils pour entreprendre un long voyage jusqu’à Kabgayi, où l’ophtalmologue lui diagnostique une cataracte bilatérale.

Une opération vraiment réussie !

Une opération vraiment réussie !

De par son excellente situation géographique, la clinique accueille de très nombreux patients. C’est le seul hôpital de ce type au Rwanda qui dispense des soins oculaires à un prix abordable aux patients les plus pauvres. En 2018, les médecins de la clinique ont opéré 6.500 patients atteints de problèmes oculaires. Dans près de la moitié des cas, il s’agissait d’opérations de la cataracte, comme pour grand-père Juvenalis.

Le lendemain de l’opération, l’infirmière Agnès enlève le pansement oculaire de Juvenalis. L’opération est une réussite complète ! Il revoit le visage de son fils pour la première fois depuis des années. Ce dernier observe en souriant comment Juvenalis arpente les couloirs de la clinique d’un pas assuré, sans aide. La canne en bois qu’il emmène normalement partout avec lui est devenue superflue.

Juvenalis tape sur l’épaule de son fils et sourit. Que d’émotions ! Hier encore, Juvenalis avait triste mine et restait silencieux. C’est un tout autre homme aujourd’hui. Il rit et bavarde avec beaucoup d’entrain ! « Je vais raconter à tout le village que les ophtalmologues de Kabgayi sont formidables et qu’ils rendent la vue à tous ceux qui ont des problèmes aux yeux. »

Le Docteur Théo examine les yeux de Juvenalis après l’opération.

Le Docteur Théo examine les yeux de Juvenalis après l’opération.

Une opération de la cataracte se déroule presque toujours sans complications. En un quart d’heure et pour le prix de 52 euros, un adulte comme Juvenalis retrouve la vue.

De très nombreux Rwandais comme Juvenalis souffrent d’une forme de cécité évitable. Le pays ne compte malheureusement que très peu de services qui dispensent des soins oculaires de qualité. Il y a, par ailleurs, une grave pénurie de personnel spécialisé ayant bénéficié d’une bonne formation. Comme Juvenalis, toutes ces personnes atteintes de cécité évitable espèrent voir à nouveau le soleil.

 

Faites un don.
Avec votre soutien, nous pouvons rendre la vue à des personnes fragiles comme Juvenalis.