Ouvrons 10.000 yeux

Ouvrons 10.000 yeux

Saviez-vous qu’aujourd’hui encore des enfants sont aveugles mais pourraient recouvrer la vue grâce à une opération relativement simple ? Emmanuella, une petite Congolaise, est née avec la cataracte. Cette petite fille n’a jamais pu voir sa maman Sarah. Heureusement, celle-ci l’emmène à la clinique ophtalmologique soutenue par Lumière pour le Monde.

Le plus beau cadeau d’anniversaire

La petite Emmanuella, comme son frère jumeau Manuel, a presque un an. Peu après sa naissance, sa maman remarque quelque chose d’étrange dans les yeux de sa fille.

Une infirmière de la maternité trouve alors des taches blanches dans les yeux d’Emmanuella. « On s’inquiète tout de suite pour son enfant. Et si elle reste aveugle ? Et si elle se blesse en se heurtant contre des obstacles lorsqu’elle commence à ramper ?… » explique Maman Sarah.

EmmanuellaL’infirmière redirige Emmanuella et sa mère vers la clinique ophtalmologique spécialisée de Mwangaza à Kolwezi. Sur place, le Dr Socrate Kapalu diagnostique à la fillette une cataracte congénitale dans ses deux yeux.

« Un tel diagnostic est très difficile à entendre », soupire Maman Sarah. « Mais je suis aussi très soulagée qu’une opération soit possible. L’ophtalmologue a rendu espoir à notre famille. »

Le jour de l’opération, la tension se lit sur le visage de Maman Sarah. Surtout lorsque l’infirmier Marcelin emmène la petite fille en salle d’opération. Une demi-heure plus tard, il la ramène auprès de sa mère. Deux grands pansements oculaires occupent presque tout son visage. « L’opération s’est bien déroulée, » explique le Dr Socrate. « Je m’attends à un bon résultat car Emmanuella pouvait encore percevoir la lumière. Son cerveau a donc reçu les stimuli nécessaires au cours des derniers mois pour bien voir et cela est très important. »

Le lendemain matin, une infirmière de la clinique ophtalmologique de Mwangaza enlève soigneusement les pansements oculaires. Emmanuella ne réagit pas immédiatement. Ce n’est que lorsqu’elle s’assied sur les genoux de sa mère, juste devant le Dr Socrate, qu’il est clair que la fillette a retrouvé la vue. Pleine d’intérêt, elle suit des yeux la lumière de la lampe de poche que l’ophtalmologue fait tournoyer. Sa mère est vraiment ravie. Le comportement d’Emmanuella a littéralement changé.La jeune fille apparaît éveillée et regarde autour d’elle, émerveillée. Le Dr Socrate se montre enthousiaste : « Quel beau cadeau d’anniversaire ! Emmanuella, bientôt tu auras un an et une excellente vue. »

Pour Sarah, les choses sont claires : « Je crois qu’Emmanuella a un bel avenir devant elle. Elle est intelligente et comme son frère jumeau, elle va maintenant pouvoir progresser dans son développement, aller à l’école et même apprendre un métier. »

À l’automne 2019, nous souhaitons ouvrir avec votre aide le plus grand nombre d’yeux possible. Du 10 octobre, Journée mondiale de la vue, au 31 décembre, nous nous sommes fixé l’objectif de récolter suffisamment de fonds pour financer 10.000 opérations de la cataracte.

Avec 150 euros, nous rendons la vue à un enfant comme Emmanuella. Pour un adulte atteint de cataracte, le prix est de 52 euros à peine car l’opération ne nécessite pas d’anesthésie générale.
Faites un don dès aujourd’hui.

Photos : Jorgo Kokkinidis