fbpx
 

COVID-19 : comment réagissent nos cliniques ?

COVID-19 : comment réagissent nos cliniques ?

Cette mise à jour a été publiée le 27 avril 2020.

Même si la crise du coronavirus a un impact indéniable sur le fonctionnement de nos cliniques partenaires en RDC, au Rwanda et en Tanzanie, celles-ci restent ouvertes et continuent à dispenser des soins oculaires urgents. Les équipes médicales sont plus motivées que jamais pour aider tous les patients.

C’est aussi ce que nous raconte le docteur Théophile Tuyisabe, directeur médical de notre clinique ophtalmologique partenaire à Kabgayi, au Rwanda : « Même en temps de crise, notre équipe fait le maximum pour éviter que des personnes ne perdent la vue parce qu’elles n’ont pas accès aux soins oculaires. »

Consultations et mesures de précaution supplémentaires

Nos cliniques partenaires prennent toutes les mesures de précaution qui s’imposent pour empêcher la propagation du virus et protéger leur personnel. Le nombre de patients qui se présentent à nos cliniques a fortement baissé. Les médecins traitent surtout des cas urgents comme les infections, les traumatismes, une soudaine perte de vision, …

Les patients sont tenus de respecter des mesures d’hygiène supplémentaires, comme se laver les mains et respecter une distance minimale. Cependant, la plupart de nos cliniques ne disposent que d’un stock limité de masques, gants, gels hydroalcooliques, etc. Lumière pour le Monde suit la situation de près et s’attelle à mettre le matériel nécessaire à disposition dans toute la mesure du possible. Un grand colis contenant notamment 11.590 paires de gants et 21.000 doses de paracétamol est en route vers la RDC en ce moment. Lumière pour le Monde finance aussi, entre autres en RDC, la fabrication d’affiches de sensibilisation, qui seront apposées dans les hôpitaux.

Nous aidons les personnes qui ont besoin de soins oculaires à se rendre à la clinique. Au Rwanda par exemple, les transports en commun ne circulent plus. La clinique de Kabgayi organise le transport des enfants atteints de rétinoblastome, un cancer des yeux, afin que leur traitement ne soit pas interrompu.

La baisse du nombre de patients aura un impact économique énorme sur nos cliniques partenaires. De surcroît, de plus en plus de patients ne peuvent être opérés qu’avec le soutien du service social. Les prix des denrées alimentaires, qui ont grimpé en flèche à cause de la crise du coronavirus, compliquent la vie de la population locale et touchent surtout les plus pauvres, ceux qui avaient déjà des difficultés à joindre les deux bouts. Votre soutien à Lumière pour le Monde sera donc crucial pour que nos cliniques partenaires restent opérationnelles et continuent à garantir l’accès à des soins oculaires de qualité pour tous.

Cliniques mobiles, missions d’experts et formations temporairement suspendues

Nos cliniques partenaires organisent régulièrement des cliniques mobiles. Cela implique qu’une équipe médicale se rend dans des régions reculées ou de petits hôpitaux régionaux pour y tenir des consultations et effectuer des opérations. Ces cliniques sont suspendues à cause de la crise du coronavirus. Ainsi, la mission de l’équipe de l’hôpital KCMC à l’hôpital Saint-Francis à Ifakara en Tanzanie aura lieu plus tard dans l’année.

Lumière pour le Monde envoie aussi régulièrement des experts en Afrique pour visiter ses projets, donner des formations aux équipes médicales locales et les familiariser avec de nouvelles techniques. Deux missions d’experts étaient ainsi prévues au Rwanda afin de donner une formation complémentaire en orthopédie et chirurgie du strabisme au personnel médical. Mais les voyages internationaux sont actuellement impossibles à cause de la crise du coronavirus et ces missions sont donc reportées.

Lumière pour le Monde tient à donner la meilleure formation possible aux médecins locaux et faire en sorte que ses cliniques partenaires disposent d’une équipe médicale performante. C’est pourquoi nous accordons une très grande importance au financement des formations. Ici aussi, l’impact de la pandémie actuelle se fait sentir. Plusieurs collaborateurs tanzaniens suivent ainsi une formation d’ophtalmologue ou d’optométriste. Nous ne pouvons affirmer à l’heure actuelle que toutes les formations se dérouleront comme prévu. Lumière pour le Monde mettra tout en œuvre pour que toutes les formations entamées puissent être menées à bon terme le plus rapidement possible.

Isabelle Verhaegen, directeur de Lumière pour le Monde :

« Nous restons en permanence en contact avec toutes nos cliniques partenaires et équipes sur place. Nous vivons des temps difficiles, mais la solidarité est plus grande que jamais. Nous sommes fiers de notre personnel médical et administratif en RDC, au Rwanda et en Tanzanie et les remercions chaleureusement pour leur courage et engagement sans faille. »

 

Nous aurons plus que jamais besoin du soutien de nos fidèles sympathisants au cours des mois à venir. Chaque contribution compte. Ensemble nous pouvons aider les personnes les plus vulnérables. Faites un don aujourd’hui.