fbpx
 

Covid-19: des nouvelles de la RDC

Covid-19: des nouvelles de la RDC

Cette mise à jour a été publiée le 11 juin 2020.

C’est un fait, le coronavirus a également atteint l’Afrique. Le Dr Jean-Marie Ngbenga, coordinateur de Lumière pour le Monde en RDC, nous explique la situation dans le pays :

« Cela devient de plus en plus grave et même la population s’en rend compte, » s’inquiète-t-il.

Le coronavirus semble être arrivé en Afrique plus tard qu’en Europe. Cependant, en RDC, le nombre d’infections et de décès dus à ce virus est en augmentation. « Pourtant, encore peu de tests sont effectués, » déplore Jean-Marie, qui travaille et vit à Lubumbashi, une grande ville au sud de la RDC. « Souvent, les habitants pensent avoir simplement attrapé une petite grippe à cause du changement de saison. »

De plus, de nombreux hôpitaux ne sont pas assez bien préparés à recevoir des patients atteints de Covid-19. Dorénavant, le gouvernement provincial souhaite mieux former le personnel médical à la prise en charge de ces patients. Néanmoins, la capacité de test reste insuffisante.

Jean-Marie nous explique aussi que les écoles n’ont pas encore ouvert leurs portes pour le moment. Au niveau secondaire, les professeurs essayent d’enseigner en ligne (par exemple, via WhatsApp). Malheureusement, cela ne va pas de soi pour certaines familles et beaucoup n’ont même pas accès à internet. Les enfants doivent se rendre à l’école le vendredi pour chercher des fardes contenant leurs devoirs, qu’ils feront ensuite à domicile pendant la semaine. Les élèves seront probablement autorisés à revenir, mais seulement en fin d’année scolaire, pour passer leurs examens. Dans l’enseignement primaire, les examens ne porteront que sur la matière que les enfants ont déjà apprise avant le confinement.

Service minimum des cliniques partenaires

Nos cliniques partenaires effectuent un service minimum. Une partie du personnel alterne ses venues à la clinique. De cette manière, un nombre raisonnable de personnes sont présentes en même temps, ce qui permet de respecter les règles de distance autant que possible. La population évite désormais de se rendre à l’hôpital pour de petits bobos. « Malgré cela, nos équipes médicales continuent de travailler d’arrache-pied pour traiter et opérer correctement tous les cas urgents, » nous certifie Jean-Marie.

Le 21 juin, le gouvernement prendra de nouvelles décisions et annoncera sans doute d’autres mesures. « Nos partenaires attendent que le confinement se termine. Ils essaient de poursuivre leur travail du mieux qu’ils peuvent durant cette crise. Tous font le maximum pour observer comment les consultations et opérations peuvent se dérouler de la manière la plus sûre possible. »


Pour protéger un maximum le personnel de nos cliniques partenaires, Lumière pour le Monde a acheté 11.590 paires de gants de protection. Photos : LplM

Nous remercions sincèrement notre personnel médical et administratif en RDC, au Rwanda et en Tanzanie pour son engagement et courage inépuisables.
Le soutien de nos fidèles sympathisants aura plus que jamais son importance dans les mois à venir. Chaque contribution compte. Ensemble, nous pouvons aider les personnes les plus vulnérables : faites un don aujourd’hui.

Photo header : Anneleen van Kuyck.