fbpx
 

La parole à Célestin : infirmier spécialisé

Célestin - Anneleen Van Kuyck

La parole à Célestin : infirmier spécialisé

Célestin Mutombo travaille à l’Hôpital Général de Référence de Kanzene, RDC. Il est l’un des huit infirmiers qui, grâce à une bourse d’étude de Lumière pour le Monde, a bénéficié d’une formation de Technicien Supérieur en Ophtalmologie (TSO). En tant qu’infirmier spécialisé en premiers soins ophtalmologiques, il peut venir en aide à la population dans la région. Dans des cas plus sévères, il envoie les patients à la Clinique Ophtalmologique Mwangaza à Kolwezi, à seulement une heure de route.

Sœur Jeanette Boniche Rosales, Directeur Médical du Centre Hospitalier de Référence de Kanzene, ne cache pas que Célestin était le candidat idéal pour la bourse d’étude de Lumière pour le Monde. “Quelqu’un qui s’investit pleinement dans son travail et est connu des habitants de la région. Vu que la formation avait lieu à Kinshasa, il était important que Célestin puisse lui-même décider s’il ne verrait plus ses amis et sa famille pendant une longue période. Célestin n’a pas hésité une seconde.”

“Aujourd’hui, les soins oculaires de base sont accessibles à tous les habitants de la région.”

 

Boîte contenant différentes sortes de verres de lunettes“En novembre 2017 je suis parti à Kinshasa pour ma formation,” explique Célestin. “J’y suis resté jusqu’en octobre 2018. L’encadrement que j’y ai eu était formidable.

Avant mon retour à Kinshasa, il n’y avait pas de soins ophtalmologiques à Kanzene. Aujourd’hui, les soins oculaires de base sont accessibles à tous les habitants de la région. À présent, des consultations y sont effectuées et me permettent, entre autres, de diagnostiquer la myopie. Suite à un tel diagnostic, je commande des lunettes adaptées à Kolwezi que je vais chercher moi-même pour les livrer aux patients ici. Si le diagnostic est plus sévère, je réoriente les patients vers la Clinique Ophtalmologique Mwangaza. Et si les patients n’arrivent pas jusqu’ici, nous venons à eux.

Nous sommes heureux du soutien de Lumière pour le Monde. Grâce à eux, j’ai acquis les connaissances qui me permettront d’aider les habitants de Kanzene et de la province.”

Photos : Anneleen Van Kuyck