fbpx
 

De bons résultats pour ‘L’Avenir en Vue’

Elève aveugle apprenant le braille

De bons résultats pour ‘L’Avenir en Vue’

De 2017 à 2021, Lumière pour le Monde a mené un programme ambitieux intitulé « L’Avenir en Vue ». Il a été rendu possible par la Coopération belge au développement.

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

 

Doté d’un budget total de 6,5 millions d’euros sur cinq ans (2017-2021), le programme a établi des partenariats en RDC, au Rwanda et en Tanzanie avec diverses parties prenantes locales et nationales, en fournissant un soutien technique et financier pour atteindre des objectifs spécifiques dans chaque pays dans les domaines suivants :

  • Améliorer l’accessibilité aux soins, y compris pour les plus démunis, avec un focus particulier sur les enfants en Tanzanie.
  • Augmenter les capacités du personnel médical, paramédical et managérial des hôpitaux et cliniques partenaires.
  • Améliorer la qualité des soins, favoriser l’organisation durable des soins, ainsi que l’intégration des services ophtalmologiques entre les différents paliers de soins.
  • Améliorer l’accès à un enseignement inclusif pour les enfants atteints de troubles de la vue, ou l’accès à des soins orthopédagogiques de meilleure qualité pour ceux atteints de déficience visuelle profonde.

 

QUESTIONS D’ÉVALUATION

 

À la fin du programme, Lumière pour le Monde a commandité une évaluation finale à une agence d’évaluation indépendante. Parmi les propositions, nous avons choisi de travailler avec Tropical Health. Son équipe multidisciplinaire a examiné nos questions d’évaluation :

  • Dans quelle mesure les objectifs du programme ont-ils été atteints et quels sont les facteurs qui ont contribué et ceux qui ont entravé le progrès ?
  • Quelles sont les principales leçons apprises du programme dans ses différents contextes ? Formuler des recommandations spécifiques et exploitables pour améliorer les interventions soutenues et informer la prochaine génération de programme qui se déroulera de 2022 à 2026.

 

PRINCIPALES CONCLUSIONS

 

Suite à leur recherche, les principales conclusions des évaluateurs sont les suivantes :

  • Dans les trois pays, le programme a été considéré par les différentes parties prenantes interrogées comme très pertinent et ayant eu un impact significatif, notamment parce que les objectifs combinaient des services directs aux patients et aux enfants pour certaines composantes du programme, tout en s’attaquant à la tâche à plus long terme de renforcer les systèmes de santé oculaire et d’éducation en Tanzanie et au Rwanda.
  • En termes d’efficacité, les programmes ont atteint (ou, dans certains cas, dépassé) presque tous leurs objectifs, malgré un contexte difficile en 2020 et 2021 en raison de la pandémie de COVID-19. Le programme a eu un impact direct sur l’accessibilité des soins oculaires pour les personnes vulnérables, tous les partenaires reconnaissant que sans le soutien obtenu, le service social de chaque hôpital/clinique n’aurait pas été en mesure d’offrir la même couverture aux patients les plus pauvres.
  • Dans le domaine des soins oculaires pédiatriques, le programme en Tanzanie a permis d’améliorer l’accès aux soins dans deux régions et de créer des partenariats avec le domaine de l’éducation pour les enfants d’âge scolaire, mais des efforts additionnels sont nécessaires pour un soutien couvrant tout le continuum de soins (du dépistage précoce à la réhabilitation). Au Rwanda, le programme a permis de renforcer les capacités des enseignants d’une école pour enfants atteints de troubles de la vue et d’améliorer la qualité des soins orthopédagogiques. En parallèle, les répondants ont souligné l’importance de développer des plans de soins adaptés à chaque enfant.

 

CHAMPS DE SUIVI

 

En général, les conclusions et recommandations formulées par les évaluateurs sont telles que Lumière pour le Monde considère qu’il est possible de mettre en œuvre un (grand) nombre de recommandations, même à court terme. Notre réponse managériale réponds à chaque recommandation. De manière générale, nous avons retenus trois principaux champs de suivi de cette évaluation externe:

  • Renforcer/développer davantage et soutenir le système de gestion et de contrôle de la qualité des soins oculaires et en particulier de la chirurgie.
  • Continuer à développer et numériser les outils de suivi et examiner les possibilités de mise en œuvre de nouveaux outils.
  • Diversifier davantage les modes de formation en envisageant davantage de cours diplômants dont ceux des sous-spécialités.

 

 

Vous souhaitez lire ces évaluations en détail ? Cliquez sur le bouton ci-dessous :