fbpx
 

Alvera reprend sa vie en main

Alvera, Rwanda

Alvera reprend sa vie en main

Alvera est une grand-mère rwandaise de 78 ans. Veuve depuis 1997, elle vit avec sa petite-fille de quatre ans près du champ qu’elle aime cultiver.

Grand-mère Alvera ne voit quasi rien depuis deux ans. Elle se sent dépendante des autres.

Depuis de nombreuses années, Alvera a un problème de vue très pénible. Au début, elle arrivait à distinguer les personnes à moins de deux mètres en se concentrant. Mais depuis deux ans, elle a perdu l’usage de l’œil droit et perçoit juste de larges formes.

Cette perte progressive de la vue a complètement bouleversé la vie d’Alvera. Elle ne peut plus marcher toute seule et perd souvent sa canne. Faire à manger est devenu un vrai calvaire car elle est incapable de distinguer aliments et ustensiles. Il lui arrive notamment de mettre une cuillère dans le feu par accident. Lorsque sa petite-fille est à l’école, elle ne peut vraiment plus rien faire et reste donc assise. Elle vit loin du reste de sa famille, avec laquelle elle a de moins en moins de contacts, ce qui attriste beaucoup sa fille.

Après son opération réussie, Alvera est heureuse de revoir son champ.

Un jour, cette dernière entend parler de la clinique ophtalmologique de Kabgayi, partenaire de Lumière pour le Monde, et s’y rend avec sa mère. Le docteur Tuyisabe, ophtalmologue, examine la grand-mère et détecte une cataracte dans ses deux yeux. Il lui explique qu’une opération pourra lui rendre la vue. Possédant peu d’argent, Alvera le surprend avec une question : « Combien de chèvres puis-je vous offrir pour payer cela ? » Mais il la rassure en lui expliquant qu’elle peut être aidée financièrement par le service social.

Alvera est la première patiente opérée ce jour-là. L’intervention se déroule parfaitement en une quinzaine de minutes et elle ne ressent aucune douleur. Plus tard, le docteur effectue une deuxième intervention sur l’autre œil d’Alvera.

Le lendemain, un infirmier retire ses deux pansements oculaires. Alvera a retrouvé la vue ! « Les mots me manquent pour vous exprimer ma joie, » s’exclame-t-elle. « Je vais enfin pouvoir à nouveau cultiver mon champ et redevenir indépendante. »

À son retour chez elle, Alvera se promène avec bonheur dans sa parcelle. Sa fille, très émue, l’emmène revoir toute la famille. Souriants, tous accueillent la grand-mère à bras ouvert. Une messe est même célébrée en son honneur dans le village !

Grâce à votre soutien, une personne vulnérable comme Alvera peut reprendre sa vie en main. Faites un don.