World Sight Day, des soins oculaires accessibles

twee jongens met oogverband omhelzen elkaar terwijl ze poseren voor de fotograaf

World Sight Day, des soins oculaires accessibles

L’Agence internationale pour la prévention de la cécité organise chaque année, le deuxième jeudi d’octobre, le World Sight Day (Journée mondiale de la Vue). A cette date, l’IAPB (Agence internationale pour la prévention de la cécité) et ses partenaires, dont Lumière pour le Monde, attirent l’attention sur la problématique de la cécité et la perte de la vue. Cette année, la Journée mondiale de la Vue se déroule le 12 octobre 2017.

Plan d’action mondial

Le World Sight Day s’intègre dans le Global Action Plan de l’IAPB et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Toutes ces organisations travaillent en symbiose pour lutter contre la cécité évitable. L’objectif de ce plan est de rendre les soins oculaires accessibles à tous et de réduire de 25 % le nombre de cas de déficience visuelle évitable d’ici 2019.

Afin d’atteindre ce chiffre, plusieurs mesures doivent être prises de par le monde. Ainsi, les pouvoirs publics doivent améliorer l’accessibilité aux soins oculaires et intégrer ces soins à tous les niveaux de leur système de santé. Par ailleurs, le prix ne doit pas constituer une barrière dans l’accès aux soins oculaires. Il faut également veiller à la formation du personnel soignant.

Lumière pour le Monde agit

Lumière pour le Monde applique le Global Action Plan sur le terrain au Congo, au Rwanda et en Tanzanie.

La réalité nous démontre la difficulté pour avoir accès aux soins oculaires. Les travailleurs communautaires, attachés aux hôpitaux ophtalmologiques que nous soutenons, découvrent encore souvent des gens qui sont aveugles depuis des années à cause de la cataracte. Ils n’ont aucun moyen de payer le transport vers l’hôpital et les soins médicaux. De plus, il y a également un manque flagrant d’ophtalmologues. Dans les pays en développement, il n’y a qu’un ophtalmologue pour un millions d’habitants. En Belgique, c’est 1 pour 10.000 habitants. Imaginez-vous un instant qu’il n’y aurait que 11 ophtalmologues pour toute la population belge.

Soins oculaires accessibles à tous

Pour pallier au manque de personnel médical, Lumière pour le Monde investit énormément dans la formation des ophtalmologues et des personnels soignants locaux. Des ophtalmologues belges et étrangers font régulièrement des missions pour partager leur expertise avec leurs collègues. Nous assurons ainsi la qualité des soins.

A côté de cela, nous voulons être au plus près des gens pour prodiguer les soins. Cela fait déjà 20 ans que nous soutenons des hôpitaux ophtalmologiques au Congo, au Rwanda et en Tanzanie. Depuis cette année, nous développons aussi des actions de terrain au niveau local où aucun soin oculaire n’est prodigué jusqu’à présent. En cela, nous suivons totalement la stratégie préconisée par l’OMS. Nous formons une centaine d’infirmiers de petits centres de santé afin qu’ils acquièrent une connaissance de base concernant les problèmes de vue les plus répandus. Une dizaine d’infirmiers d’hôpitaux locaux ont reçu une bourse pour suivre la formation d’infirmier spécialisé en ophtalmologie. De cette manière, les personnes touchées par des problèmes de vue peuvent être directement pris en charge dans leur poste de santé local. Si les patients ont besoins de soins plus spécialisés, ils sont redirigés vers un de nos hôpitaux ophtalmologiques. C’est ainsi que nous rendons les soins oculaires accessibles aux plus démunis.

Soutenez le travail de Lumière pour le Monde et participez à la lutte contre la cécité évitable : Faites un don